Rencontre avec l’artiste Evgenia Saré   17/11/2020

Àl’occasion de la vente flash d’hiver, nous avons eu l’opportunité d’interviewer l’artiste Evgenia Saré qui a eu la gentillesse de nous présenter son univers et ses dernières inspirations.
 

Quand avez-vous su que vous vouliez devenir artiste ?

J’ai commencé à dessiner très tôt et j’ai beaucoup aimé le théâtre. Quand le moment est venu de choisir une profession – il n’y avait aucun doute – je voulais être scénographe. Je suis entrée à l’Académie des beaux-arts et c’était vraiment une formation « académique ». 6 heures par jour pendant 6 ans de dessin et de peinture, sans parler d’autres disciplines – histoire de l’art, composition, etc.

J’ai commencé à travailler pour le théâtre en étant étudiante et après avoir obtenu mon diplôme de l’Académie, mon travail est devenu permanent. Au total, j’ai réalisé plus de 40 représentations (costumes et décors) et quelques longs métrages. Parallèlement à mon travail principal, je me suis intéressée à l’essai de différentes techniques – en particulier tout ce qui est associé aux estampes – les gravures et les monotypes.
 

Où trouvez vous votre inspiration?

Pour moi, dans les techniques d’impression, il y a un élément très attrayant de reflet miroir, un élément de jeu. Je continue à faire des gravures, mais la peinture prend progressivement de plus en plus de temps. D’autant plus que la technique de peinture que je pratique (huile, glacis, multicouches et travail sur les détails) absorbe beaucoup de temps et demande de la concentration. Pour dire les choses simplement, je n’ai pas assez de temps pour faire tout ce qui m’intéresse.

Le matériel est très important pour moi. De la préparation de la surface de la toile à la qualité du pinceau. J’ai maintenant développé une technique dans laquelle je me sens à l’aise et confiante, mais sur le chemin, il y a eu beaucoup de recherches. Je me suis donc arrêtée à une technique de peinture classique qui était déjà utilisée aux XVe et XVIe siècles. C’est une technique qui vous laisse le temps de réfléchir et ne tolère pas la hâte.

Elle surprend de nombreux collectionneurs, car notre époque suppose des techniques beaucoup plus réactives, rapides. Les collectionneurs vivent une dissonance cognitive – une peinture clairement moderne réalisée dans la technique classique. Certains de mes clients, amateurs de peinture ancienne, ont avoué que mon œuvre est la première peinture moderne de leur collection.
 

Quel est votre processus créatif ?

Mes personnages sont réels pour moi, rien d’humain ne leur est étranger. Les personnages sont parfois placés dans des conditions ou des combinaisons inhabituelles (chat ou crocodile sur la tête), mais cela peut arriver à tout le monde, n’est-ce pas ? Ces combinaisons donnent l’impression de sortir de l’ordinaire. En fait, ce sont des gens qui nous entourent; avec leurs soucis, leurs pensées, leur chemin parcouru, leur sagesse et leur gentillesse.

Je pense que mon travail au théâtre a laissé une marque sur ma peinture, dans le dualisme des acteurs qui jouent leurs rôles.  Les choses habituelles dans des combinaisons inhabituelles changent de sens. C’est un jeu fascinant. Un jeu avec des significations. C’est l’occasion de regarder des choses familières sous un angle complètement nouveau. Essayez, vous allez adorer.
 

Avez-vous un artiste favori ou une œuvre préférée?

Je ne peux pas dire ce qui a exactement façonné ma vision du monde. Tout comme je ne peux pas nommer un artiste ou une œuvre préférée. Nous recueillons tout ce qui nous entoure, tout le savoir que nous accumulons au fil des années : nous le recyclons chacun à notre manière. Bien sûr, la littérature et la musique nous forment surtout sur le plan émotionnel.

Je ne peux jamais dire exactement ce qui influence mon travail, ce qui sert d’impulsion à une sorte de composition, c’est toujours un peu d’improvisation, dans une esquisse. Quand je commence à travailler sur la toile – la place de l’improvisation est prise par une action mesurée. Improviser techniquement sur la toile – c’est presque impossible.
 

Qui sont les personnages représentés dans vos œuvres?

Mes personnages vivent dans leur propre monde. Ils nous regardent, et ils racontent à chacun d’entre nous ce que nous voulons entendre. Ces personnages nous confortent et nous invitent à rêver avec eux. Ils savent quelque chose sur nous que nous ne savons pas sur nous-mêmes. (Avec moi, ils ne partagent pas non plus leurs connaissances). Chaque spectateur peut raconter son histoire, et je pense que c’est une expérience fascinante.

La gamme de couleurs dans laquelle je travaille s’éclaircit progressivement au fil des ans. Mes peintures sont plus lumineuses aujourd’hui qu’il y a dix ans, mais pas beaucoup. Cela se fait naturellement, rien n’a été décidé à l’avance. Je n’ai pas de couleurs préférées, comment pourrais-je me voler en préférant une couleur. Mais souvent, le tableau lui-même dicte une gamme de couleurs dans laquelle il se sentira bien.
 

Comment les événements actuels dans le monde influencent-ils votre art ?

En regardant l’humanité avec admiration, malgré quelques déceptions, je pense que les gens ont tout ce qu’il y a de plus beau sur terre. Je suis énormément intéressé par l’observation des gens et l’analyse de leurs actions. De plus en plus, Je regrette de ne pas voir le développement humain dans 100 ou 200 ans.

Je crois que le sens de l’auto-préservation aidera les humains dans leur développement. Ils deviendront plus tolérants les uns envers les autres, que les changements naturels des civilisations ne conduiront pas à la disparition du bien, de la compréhension. Il est nécessaire de garder une vision lucide et bienveillante du monde, et alors l’humanité aura une chance.
 

Quels sont vos projets à venir?

Aujourd’hui, je ne peux rien dire de précis sur mes projets futurs – depuis le début de cette année, beaucoup d’expositions ont été annulées et la fin de cet état n’est pas encore visible.  Je suis très contente de notre collaboration avec Singulart, et lorsque j’ai reçu la proposition pour participer à vente flash d’hiver, j’ai été ravie.
                                 https://blog.singulart.com/fr/2020/11/17/rencontre-avec-lartiste-evgenia-sare